25 rue de Berne, 75008 PARIS
du lundi au vendredi 9 h - 19 h
logo voyage-marathon
Vos rêves commencent ici...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
KILIMANDAJRO - 526
 
Nous avons aimé
La beauté et la variété des paysages, la gentillesses des Tanzaniens et tout spécialement de nos guides, le lever du soleil sur Uhuru Peak : un must !
 
Notre conseil
Profitez de ce voyage pour faire une extension safari et/ou un agréable séjour balnéaire du côté de Zanzibar… bien mérité !
 
 
Partez à l'ascension du plus haut sommet d'Afrique et atteignez le sommet du Kilimandjaro qui culmine à 5895 mètres d'altitude !
 

Grimpez le Kilimandjaro hors des sentiers battus

Voyage-Marathon ne vous propose pas un voyage standard. L'immense majorité des touristes qui souhaitent gravir le Kilimandjaro le font par la face Sud, la « voie Coca-Cola » où sont organisées les randonnées de masse. Nous, nous passons par la face Nord, beaucoup moins fréquentée. Nous passons une journée à en faire le tour mais le jeu en vaut la chandelle !

Par mesure de sécurité, chaque participant est accompagné d'un guide.
 
 
Nous sommes allés au sommet pour mieux vous conseiller et vous guider dans la préparation et la réalisation de ce beau voyage.
 

Un Trek au Kilimandjaro : nos impressions

Notre randonnée par la voie Rangai débute à 1950 mètres par des sentiers accessibles à tout bon marcheur.
Le rythme lent et régulier et nos guides permettent de s'acclimater doucement à l'altitude, comme aux efforts futurs. C'est aussi l'occasion de profiter d'une végétation riche et variée : nous traversons la « Rain Forest », sorte de forêt équatoriale.

Les jours suivants laissent place à des paysages de plus en plus désertiques, mais non moins beaux et grandioses, car nous passons en 3 jours de 1950 à 4700 mètres.

Notre coup de cœur : l'étape au pied du Mont Mawenzi.

C'est juste avant le déjeuner du 3e jour que nous arrivons au pied du Mt Mawenzi, semblable à un pic alpin de 5149 mètres. L'après-midi est consacrée à une petite randonnée d'acclimatation à près de 4700 mètres d'altitude où nous découvrons des paysages à couper le souffle. Le lendemain, nous partons pour le Kibo Hut, camp de base avant l'ascension. Cette étape d'environ 7 heures de marche nous fait découvrir un immense plateau désertique.

L'ascension finale

Minuit : après un bon thé, chaudement habillés et lampes frontales allumées, nous partons à l'assaut du Mt Ulhuru. Notre guide, en tête, impose le rythme (60 pas/minute) qui ne fera que ralentir au fur et à mesure de notre progression !
C'est par une nuit parfaitement étoilée que nous franchissons les 5000 mètres sans grande difficulté. Puis le rythme diminue encore, nous doublons des groupes exténués. L'eau gèle dans les camel-bags. Nous sommes excessivement essoufflés.

04h30 : nous franchissons enfin Gulman's Point : 5865 mètres
si nos guides considèrent que le reste du trek est une « partie de plaisir », pour  nous, il reste  encore 01h30 d'intense effort pour atteindre Ulhuru Peak à 5895 mètres

06h00 : Nous sommes sur le toit de l'Afrique, et le soleil se lève justement pour nous saluer.
Les paysages sont sublimes, grandioses, inexplicables.
Nous oublions la souffrance, le vent violent et les -15 degrés !

06h30 : Il est temps de rebrousser chemin, la fatigue et l'altitude rendent la descente laborieuse.

11h00 : Retour au camp, nous sommes accueillis par un jus d'orange et un brunch bien mérités.

La logistique

Pour accompagner Laurent et Florent dans cette expédition, l'équipe était composée de 2 guides, 1 cuisinier et 7 porteurs. Les guides sont indispensables à la bonne réalisation de cette ascension, leur professionnalisme et leur bonne humeur sont un atout pour cette aventure.
Le talentueux cuisinier ne cessera de nous étonner à chaque repas. Des fruits frais et locaux pour nous préparer des plats tous plus succulents les uns que les autres : des crêpes, des beignets de bananes et même des frites à 4 700 mètres d'altitude. Chaque repas est un vrai festin.
Sans nos fidèles porteurs, pas d'eau potable, pas de nourriture, pas de matériel et pas de tentes pour profiter chaque soir de lieux toujours plus surprenants.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Vous souhaitez faire l'ascension du Kilimandjaro ?